Réservé exclusivement aux personnes résidant hors des États-Unis Sélectionnez un pays


















 

Le lymphœdème du bras est un effet secondaire qui peut se manifester durant ou après un traitement du cancer du sein. Il ne met pas en danger la vie du malade mais peut durer relativement longtemps. Le lymphœdème entraîne un gonflement des tissus mous du bras ou de la main. Le gonflement peut être accompagné d'un engourdissement, d'une gêne et parfois d'une infection.

Il n'existe aucun moyen sûr d'évaluer le risque de développer un lymphœdème mais en prenant des précautions, vous POUVEZ réduire sensiblement ce risque.

Le lymphœdème du bras est défini comme une accumulation de liquide lymphatique dans les tissus mous du bras accompagnée d'un gonflement (également nommé œdème). Pour comprendre comment le phénomène se produit, un minimum de connaissances sur la circulation du sang et sur le liquide lymphatique dans l'organisme est nécessaire.

Le liquide doit continuellement circuler dans des réseaux de vaisseaux et de canaux, sinon, il risque de s'arrêter et de coaguler. Le sang circule de votre cœur vers les bras par des artères et des capillaires (petits vaisseaux sanguins qui relient les artères aux veines). Lorsque le sang circule dans les capillaires, il alimente votre bras : en oxygène, en nutriments et en liquide transparent appelé liquide lymphatique. Le sang, une fois dépourvu de ces cellules, retourne vers le cœur et les poumons où il sera enrichi. Lors de chaque battement de votre cœur, du sang frais retourne vers votre bras avec de nouvelles cellules.

Le liquide lymphatique doit également continuer de circuler dans le bras puis retourner dans le sang. Ce liquide circule dans d'autres types de vaisseaux appelés vaisseaux lymphatiques.

Les muscles de votre bras et les contractions des parois des canaux lymphatiques font remonter le liquide lymphatique dans votre bras. Les valves des vaisseaux lymphatiques permettent la circulation du liquide. Les canaux lymphatiques passent par de petites structures en forme de haricot appelées des ganglions lymphatiques. Ils sont notamment situés sous le bras, dans le cou et dans l'aine. Les ganglions lymphatiques filtrent les bactéries, les produits de déchet et les substances toxiques du liquide lymphatique. Les matières ainsi récupérées sont détruites et expulsées de l'organisme. Enfin, le liquide lymphatique «usé» quitte le bras, rejoint le sang, est réoxygéné dans les poumons puis dirigé vers les tissus par le cœur.

Le liquide lymphatique contient de nombreux nutriments. C'est une cible facile pour les bactéries qui parviennent à passer la protection de la peau. Les bactéries peuvent même pénétrer dans votre organisme par une minuscule blessure, par exemple, au niveau des cuticules. Si les bactéries pénètrent, elles peuvent provoquer une infection. La circulation sanguine s'accélère pour combattre les bactéries et une quantité plus importante de liquide lymphatique s'accumule et doit être évacuée.

Vous pouvez comparer un lymphœdème à un problème de plomberie : les veines et les canaux lymphatiques sont semblables à des tuyaux et des drains qui supportent une charge normale de liquide lymphatique. Si les ganglions lymphatiques et les canaux sont supprimés, il risque de ne plus y avoir suffisamment de tuyaux et de drains pour gérer la totalité du liquide.

Ce manque peut devenir problématique si le flux sanguin vers votre bras augmente à cause d'une infection, d'une brûlure, d'un surmenage des muscles du bras ou même d'une piqûre d'insecte. La quantité de liquide lymphatique qui circule peut alors être trop importante pour les vaisseaux lymphatiques du bras. Si les canaux de liquide ne peuvent pas supporter tout ce liquide supplémentaire, le liquide commence à refluer et à s'accumuler dans les espaces entre les cellules des tissus mous de votre bras. Ces tissus sont constitués de peau, de graisse, de muscle, de nerfs, de sang, de vaisseaux lymphatiques et de tissu conjonctif. Le gonflement résultant de cette accumulation de liquide lymphatique est appelé lymphœdème du bras.

Le lymphœdème peut affecter tout le bras ou seulement une partie, comme la main, le poignet, la zone située sous le coude ou, plus rarement, la zone au-dessus du coude. Il peut également se développer dans la poitrine car le liquide de cette zone doit également passer sous les aisselles pour réintégrer la circulation.

Le lymphœdème léger que développent certaines femmes reste discret. Le lymphœdème modéré peut être plus voyant, a tendance à persister et son état peut provoquer une gêne plus importante en cas d'aggravation. Le lymphœdème sévère est très gênant voire handicapant. Dans tous ces cas, il existe des traitements qui permettent de réduire la gêne et le gonflement.

Le meilleur conseil pour éviter un lymphœdème repose sur une règle : éviter les blessures ou irritations du bras qui pourrait être affecté.

Le bon sens devrait vous guider mais vous trouverez ci-dessous une liste des comportements à adopter et à éviter pour réduire les risques.

En extérieur
  • Protégez votre bras des coups de soleil à l'aide d'une crème.
  • Utilisez une crème anti-insectes pour éviter les piqûres.
  • Portez des gants pour faire du jardinage ou tout autre type d'activité en extérieur.
  • Pratiquez régulièrement de l'exercice mais évitez les mouvements répétitifs du bras afin de ne pas fatiguer le muscle.
  • N'exposez pas votre bras à risque à de fortes chaleurs (évitez les bains chauds).
  • Ne pratiquez aucun sport susceptible d'entraîner une blessure du bras.
Hygiène
  • Veillez à ce que votre bras reste propre et appliquez régulièrement une crème nourrissante.
  • Nettoyez soigneusement toute griffure ou coupure avec un antibiotique disponible sans ordonnance et mettez un pansement.
  • Ne vous lavez pas à l'eau très chaude.
Soin / Accessoires
  • Portez des soutien-gorges sans armature et à larges bretelles si possible.
  • Ne vous rasez pas les aisselles avec un rasoir jetable. Préférez un rasoir électrique propre et bien entretenu.
  • Ne coupez pas vos cuticules. Si vous vous faites faire une manucure, demandez à ce que l'on ne coupe pas vos cuticules.
  • Ne portez pas de bijoux trop serrés.
  • Si vous portez une prothèse mammaire, choisissez-en une qui soit légère.
  • Ne portez pas de sac à main, de mallette ou de sac lourd sur l'épaule de votre bras à risque.
Voyage
  • Portez une manche de compression lors de vos voyages en avion pour compenser les variations de pression (vous trouverez celles-ci dans des magasins d'équipement médical).
Soins médicaux
  • Aucune prise de sang ne doit être effectuée dans votre bras à risque.
  • Aucun vaccin ou autre piqûre ne doit être effectué dans votre bras à risque.
  • Contactez votre médecin si vous observez un signe d'infection.

Weiss, M. et Weiss, E. Living Beyond Breast Cancer: A Survivor's Guide for When Treatment Ends and the Rest of Your Life Begins. New York : Three Rivers Press; 1997.





 
Accueil | Qu'est-ce que le cancer du sein ? | Par phase de la maladie | Choix de traitement | Vivre en bonne santé | Nouveau départ | Parler du cancer

A propos de Ribbon of Pink | Contact | Plan du site | Vie privée
L'utilisation de ce site Web est régie par les Conditions d'utilisation
Copyright © Novartis AG